Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

Saint Vincent de Saragosse, patron des Vignerons
Article mis en ligne le 18 janvier 2013
dernière modification le 22 octobre 2019
logo imprimer

Mieux connaître saint Vincent, notre saint patron…

Au début de la persécution de Dioclétien, en 304, le gouvernement de la province de Valence, en Espagne, est confié à Datien,homme cruel et sanguinaire qui déteste les chrétiens. Celui-ci s’en prend immédiatement à Valère vieil évêque bègue de Saragosse, et à son diacre Vincent.
Vincent, né à Huesca, a été étudiant sous la direction de Valère, qui l’a ordonné diacre puis qui, gêné par une élocution difficile, le charge de prêcher l’Évangile à sa place. Devenu le bras droit de son évêque, Vincent a aussi un grand souci des pauvres.
Dacien les fait arrêter tous les deux, puis amener à valence, pensant les briser par la fatigue du voyage. Or, ils arrivent étonnamment frais et dispos.

Pendant l’interrogatoire, le gouverneur essaie tour à tour les menaces et les promesses. Au début, Valère répond. Mais, devant sa difficulté à parler, Vincent propose : « Père, si tu permets je prendrai la parole ». Puis, Valère ayant acquiescé, il se tourne vers Dacien : « Nous sommes prêts, lui dit-il, à tout endurer pour la cause du vrai Dieu ».

Furieux, Dacien ordonne de torturer Vincent. Comme celui-ci ne cède pas, montrant au contraire sa joie de souffrir pour Dieu, le gouverneur lui fait longuement subir toutes les formes possibles de supplice. En vain : le diacre reste inébranlable.

Dacien, averti, entre dans une colère folle : « Qu’on étende cet homme sur des coussins moelleux, condamna-t-il, afin qu’il n’ait pas la gloire de mourir dans les souffrances pour son Dieu ». Or, à peine déposé sur les coussins, Vincent rend l’âme.

Le gouverneur ne s’avoue pas vaincu : il donne l’ordre d’abandonner le corps de Vincent dans un champs afin que les bêtes le dévorent et qu’il ne puisse être mis dans un tombeau où les chrétiens viendraient le vénérer. Mais un corbeau protège le corps du martyr.
Alors Dacien le fait mettre dans un sac lié à une grosse pierre, et jeter à la mer. cette fois, les eaux le rejettent sur le rivage, où les chrétiens le recueillent et l’ensevelissent. Le culte du saint martyr se répand très vite dans toute la chrétienté.

En 542, Childebert 1er, roi de Paris, rapporte d’Espagne la tunique de Vincent avec un fragment de la Croix du Christ et fonde un monastère pour y abriter les précieuses reliques : l’abbaye Sainte-Croix-Saint-Vincent, future Saint-Germain-des-Prés. Les cathédrales de Viviers et Saint-Malo, l’ancienne cathédrale de Mâcon et de nombreuses églises sont aussi dédiées à saint Vincent de Saragosse.


Évènements à venir

0 | 5

0 | 5



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2019 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL-V3
Version : 4.0.99