Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

Le Christ est venu accomplir la loi !
Que la loi nouvelle de la charité soit la respiration de notre cœur !
Article mis en ligne le 12 février 2023
dernière modification le 18 février 2023

Le Christ est venu accomplir la loi, c’est -à-dire la Torah, cet ensemble de prescriptions données au peuple élu de la main de Moïse : Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes, dit le Christ : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. La Torah faisait fonction de tuteur de la vie religieuse.
Dans sa nature même qui est d’ordonner les hommes à Dieu, la Torah subsiste sous une forme nouvelle : avec l’avènement du Christ elle est gravée dans les cœurs. Il y a dans la geste christique un don nouveau de la loi qu’Il donne en son nom propre. Cette loi nouvelle est une amplification de l’ancienne puisque ses préceptes ne s’arrêtent pas aux comportements quotidiens mais commandent les mouvements du cœur eux-mêmes :
Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : « Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement ». Eh bien ! moi, je vous dis : « Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu. »
C’est ainsi que nous comprenons mieux le catéchisme de l’Église catholique au numéro 1965 : La loi nouvelle ou loi évangélique est la perfection ici-bas de la loi divine, naturelle et révélée. Elle est l’œuvre du Christ et s’exprime particulièrement dans le sermon sur la montagne. Elle est aussi l’œuvre de l’Esprit-Saint et, par lui, elle devient la loi intérieure de la charité.
De l’Ancienne à la Nouvelle alliance, il y a une intériorisation de la loi, du précepte à la charité. Il en va de même dans nos vies : de l’ancien au nouvel homme, il nous faut intérioriser la loi de Dieu pour qu’elle devienne un débordement du cœur.
Demandons à la Vierge Marie « qui gardait toutes ces choses en son cœur » la grâce du laisser-aller spirituel pour nous ‘laisser à l’Esprit’, selon la devise de l’école française de spiritualité, afin que la loi nouvelle de la charité soit la respiration de notre cœur !

Don Philippe de Nortbécourt