Déroulement de la réunion de cellule
étapes 1 à 5
Article mis en ligne le 10 février 2020

Pour écouter

cliquer sur l’icône

Chers amis donnés par le Seigneur,
une réunion de cellule comporte différentes étapes selon un horaire pensé qui a pour but de vous permettre de bien vivre toutes les facettes de la vie chrétienne.

La première étape, c’est la prière de louange.
En effet, notre vocation ultime, c’est le paradis. Nous sommes faits pour la vie éternelle où nous serons semblables à Dieu par ce que nous le verrons tel qu’il est. Nous sommes faits pour nous émerveiller de Dieu dans une stupeur joyeuse qui n’aura pas de fin.
Il nous fera goûter sa divinité au plus profond de notre être dans une communion parfaite.
Alors commencer la réunion par la louange, c’est essentiel, c’est retrouver tout de suite ce pour quoi nous sommes faits.
Il est vrai que, souvent, même des chrétiens pratiquants sont peu habitués à ce type de prière spontanée. Mais n’ayons pas peur de dire à Dieu ce que nous lui trouvons de bien. De le dire à haute voix devant nos frères qui ne nous jugerons pas, qui ne nous mettrons pas une note, mais qui s’associeront à notre louange.
De façon naturelle, la louange se traduira par un chant ou un refrain chanté, car chanter, c’est prier deux fois. Chanter, c’est laisser déborder son coeur de la joie qui nous remplit quand nous constatons l’amour si délicat du Seigneur pour nous.

Le deuxième temps de la rencontre de cellule est le partage en tour de table sur deux questions : Qu’est-ce que le Seigneur a fait pour moi depuis la dernière réunion ?
Et qu’est-ce que moi, j’ai fait pour Lui, avec Lui ?
Ce temps est très riche. Il est indispensable. Il est le trésor de nos cellules.
C’est le temps où nous apprenons à aiguiser notre regard de foi, à discerner la présence de Dieu dans notre vie, à prendre conscience que nous avons déjà fait concrètement, cette expérience. C’est une relecture de notre vie à la lumière de la foi.
Il est tout à fait normal qu’un nouveau venu dans la cellule ne voit rien de particulier. On le laissera passer son tour. Mais au fur et à mesure des rencontres, il devrait se rendre compte peu à peu que ce qui arrive aux autres ressemble étrangement à ce qui lui est aussi déjà arrivé. Il pourra de plus en plus transposer ce qu’il entend dans sa propre vie. Ce partage de foi sur ce qui nous est arrivé est une magnifique éducation mutuelle à un vrai regard intérieur de foi sur les évènements.
Ces témoignages doivent être écoutés attentivement, silencieusement, sans couper la parole à celui qui parle, - sauf s’il s’éternise -, surtout sans faire de commentaire désobligeant, sans faire la moue. Le témoignage du frère ou de la soeur doit toujours être accueilli avec respect et discrétion. Je rappelle au passage la règle que ce qui se partage dans la cellule n’a pas à être communiqué en dehors.

Le troisième temps est celui de l’écoute de l’enseignement du pasteur, du prêtre qui a reçu la charge de curé. Il porte le souci de toutes les âmes, de la sanctification plus grande des chrétiens, comme de la croissance numérique de la communauté par l’annonce de l’évangile aux plus lointains.

Le prêtre est toujours un homme pécheur, imparfait, mais il est aussi aidé par la grâce de Dieu quand il essaie de remplir de son mieux la tâche que Jésus lui a confié. Priez pour vos prêtres qui ont reçu la charge de l’enseignement au nom du Christ et de l’Eglise, afin qu’ils persévèrent dans la fidélité amoureuse à leur charge.

Le quatrième temps est celui de l’approfondissement sur l’enseignement reçu.
En raison du temps limité - environ 10 minutes -, chaque point doit être traité brièvement. Chacun essaiera de l’appliquer à son expérience personnelle sans tomber dans un débat intellectuel le plus souvent stérile. Ce n’est pas le lieu pour déballer ses problèmes personnels, ni faire dévier la discussion sur un autre sujet qui nous tient plus à coeur.
Si des choses vous paraissent obscures, n’hésitez pas à poser vos questions.
Si elles ne sont pas résolues dans le cadre de cette réunion de cellule, le responsable fera remonter les questions, qui pourront être approfondies dans un enseignement ultérieur.

Le cinquième temps est le temps des avis.
C’est l’occasion de transmettre les informations sur la vie de la paroisse, sur le réseau des cellules, sur les besoins parfois très concrets et matériels des membres de la cellule.
Aussi brièvement que possible, sous le contrôle du responsable, on pourra faire l’annonce des besoins, ce qui permet aux membres de la cellule d’exercer une charité concrète, un service les uns envers les autres. La cellule ne peut pas résoudre tous les problèmes, mais il est bon de s’entraider concrètement entre chrétiens, en tant que chrétiens. S’il n’y a pas de solution au sein du groupe, et que le besoin n’est pas trop urgent, on pourra éventuellement faire remonter la demande de service au réseau des cellules présentes sur la même paroisse. Ce temps des avis peut se poursuivre en dehors des réunions grâce aux réseaux What’sApp.

La prochaine fois, nous verrons les 4 derniers moments de la réunion de cellule.