La cohérence de notre foi
Article mis en ligne le 13 mars 2021

Pour écouter

Cliquer sur l’icône

La cohérence de notre foi

En ce temps de Carême, le Seigneur nous invite tous à la conversion.
Voyons ensemble à porter un regard ample sur notre vie pour comprendre de quoi il s’agit, quels sont les enjeux. Dieu nous aime. Dieu nous a créés par amour et pour l’amour.
Dieu nous a tous appelés personnellement à l’existence pour que nous puissions le connaitre, l’aimer, le servir, et par ce moyen, sauver notre âme.

Le premier problème, l’obstacle principal à notre progression vient de l’ignorance ou de la conception seulement intellectuelle de cette vérité fondamentale.

L’ignorance : trop d’hommes que nous rencontrons ignorent que Dieu les aime.
Personne ne le leur a seulement dit cela. C’est notre très belle et très haute responsabilité de le leur annoncer. Il ne s’agit pas de le claironner à contre-temps, mais de créer aussi souvent que possible les conditions du dialogue où nous pourrons dire cela.
Seulement quand nous sentirons nos interlocuteurs prêts à l’entendre, alors n’hésitons pas à l’affirmer simplement. La grâce de Dieu fera le reste. Ce qui nous est demandé, c’est de croire que Dieu le veut plus que nous, et accepter que Dieu fasse de façon invisible ce qui dépasse nos capacités.
C’est toujours Dieu qui fera l’essentiel du travail pour toucher les cœurs, mais il veut avoir besoin de notre pauvre collaboration. Notre plus gros effort, c’est d’y croire, même sans en voir immédiatement les fruits.

Une conception purement intellectuelle de la foi est aussi très restrictive.
La foi est une réalité vitale, vivante. Elle ne se réduit pas à des formules de foi, même si ces formules sont indispensables pour préciser et éclairer notre foi. Les formules de foi ont pour mission d’éclairer plus précisément notre intelligence, mais aussi d’engager notre cœur et notre âme.
Croire, ce n’est pas avoir l’idée que Dieu existe, mais vivre très concrètement en fonction de cette vérité. Croire, c’est m’engager dans tous mes choix pratiques pour répondre à l’amour de Dieu.

Notre conversion de Carême devrait transformer notre vie.
Cherchons simplement à être cohérent avec notre foi. Demandons à Dieu de faire le point chaque jour avec nous pour voir si les évènements de nos journées étaient cohérents avec ce que nous savons déjà de lui. Relire notre vie comme un dialogue amical avec le Seigneur est une prière, une vraie prière.
La cohérence est ce qui manque le plus aux hommes d’aujourd’hui, et ce qu’ils recherchent le plus chez les chrétiens ou les hommes politiques.

Cherchons à être cohérents avec Jésus au fond de notre conscience, et cela rejaillira forcément de façon visible pour ceux qui nous entourent. Ils ne s’y tromperont pas. Ils viendront à nous. Ils nous demandent déjà, même sous une forme apparemment critique, de témoigner de notre espérance, de rendre compte de notre foi, de manifester notre cohérence.
Soyons cohérents, et nous aurons l’immense joie, partagée avec Jésus, de voir leurs âmes s’ouvrir à la lumière.

Bonne conversion de Carême !

Pistes de réflexion  :
Dans votre entourage,

  • citez quelques exemples de sensibilité des hommes à la cohérence ou à l’incohérence.
  • Partagez sur les cas où votre cohérence a touché des cœurs, et provoqué des changements d’attitude.