Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

"Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaisera sera élevé"
Article mis en ligne le 5 novembre 2023
dernière modification le 12 novembre 2023

La Toussaint le 1er, la commémoration des défunts le 2 : le mois de novembre commence en nous invitant à porter notre regard vers l’invisible, l’au-delà. Ce mois des défunts est consacré à la prière pour ceux qui ont achevé leur pèlerinage sur la terre mais pas encore après la mort.
Ce mois est comme marqué par un temps d’arrêt, un passage obligé entre l’automne et l’hiver. En novembre, les journées ont raccourci. Les feuilles des arbres tombent, la luminosité décroît. Ces signes naturels nous font penser que nous ne sommes pas éternels, et que nous devons réfléchir à notre propre mort.

A cette période de l’année, la tristesse et le souvenir de nos défunts peuvent devenir plus intenses. Que pouvons-nous faire pendant ce mois pour nos défunts ?
1. Offrir nos actes d’amour pour nos défunts. Ces liens d’amour sont vivants. L’espérance chrétienne n’est pas simplement une jolie pensée ou une belle pensée, mais la conviction de croire que nos défunts sont toujours vivants et que le lien avec eux est toujours vivant.
2. Accepter de présenter notre tristesse à Dieu qui a pleuré le décès de son ami Lazare. Cette douleur de la séparation, offerte par amour, peut rentrer dans une forme de pénitence pour eux.
3. Prier pour eux, afin que s’achève en eux l’œuvre de l’amour qui purifie. Et en retour les âmes des défunts intercèdent pour nous, comme le souligne le catéchisme de l’Église catholique : « Notre prière pour elles rend efficaces leurs intercessions pour nous. » Le curé d’Ars a beaucoup demandé de l’aide aux âmes du Purgatoire.
C’est pour nous un grand motif d’espérance. Nos relations d’amitié ne se terminent pas avec la mort. Au contraire, elles peuvent encore grandir.

Don Paul Cossic
Prêtre référent du secteur de Combs-la-Ville, Évry Gregy, Limoges-Fourches