Soyez parfait comme… !
Article mis en ligne le 1er mars 2014

Quelles que soient les convictions les plus secrètes de chacun, reconnaissons, humblement, que vivre le pardon est toujours difficile… La liturgie de ce dimanche oriente plus particulièrement nos regards et nos forces vers la joie de la réconciliation. Au fil de ses mots et de ses gestes, elle invite celui qui prie au pardon.

Nous continuons aujourd’hui la lecture du « Sermon sur la montagne », avec ses injonctions si dérangeantes et bien difficiles à vivre au pied de la lettre. Comment, en effet, être parfait, comme notre Père Céleste est parfait ? C’est presque mission impossible, sauf si nous nous souvenons que nous sommes des êtres en devenir d’humanité… Notre croissance, à vrai dire, s’est terminée quant à notre corps, mais pas quant à notre humanité. C’est chaque jour que nous grandissons intérieurement, c’est chaque jour que nous pouvons découvrir combien Dieu nous aime et combien nous pouvons apprendre en conséquence à aimer à notre tour. Avec saint Paul, nous pouvons dire : « Je ne suis pas déjà au but, ni déjà devenu parfait : mais je poursuis ma course, je vais droit de l’avant, en vue du prix que Dieu nous appelle à recevoir dans le Christ Jésus. »

Ne l’oublions jamais, Dieu a créé l’homme à son image et à sa ressemblance. Le péché défigure l’homme, mais à chaque fois qu’il aime, il ressemble à Dieu qui est amour. Vivre, c’est chercher à ressembler de plus en plus à Dieu qui est parfait. Par notre baptême et notre confirmation, nous sommes appelés à la sainteté.