« Mon âme exalte le Seigneur »
Article mis en ligne le 26 décembre 2021

« Mon âme exalte le Seigneur »

Nous sommes désormais dans la grande neuvaine préparatoire à Noël. Nous avons hâte que le Seigneur arrive, car c’est bien lui qui va venir colorer la joie que nous allons vivre dans les fêtes qui approchent pour faire mémoire de cet événement historique. C’est bien dans la foi que nous allons vivre ces jours, pour ne pas passer à côté de ce que le Seigneur veut nous donner. Et pour nous y aider, nous avons à méditer en ce dimanche sur l’Évangile de la Visitation.

Essayons de cueillir la joie qui transparaît de la rencontre entre ces deux femmes. Elle est toute polarisée par la présence de Dieu en Marie. Il y a d’abord Marie qui salue sa cousine. L’Évangile ne nous dit pas ce qu’elle a dit, mais il insiste sur l’effet que cette salutation a eu : Jean-Baptiste trésaille d’allégresse, puis Élisabeth « s’écrie d’une voix forte ». Se démarquant de la sobriété habituelle du ton de l’Évangile, on ne saisit que mieux l’intensité de cette rencontre. Mère et fils partagent une même joie : la rencontre avec leur Sauveur, présent en sa mère. Quelle belle image pour toutes les familles au moment de Noël. Tous partageront une même joie : l’accueil du Dieu tout-puissant dans la faiblesse d’un petit enfant, et dans chacun de nos cœurs.

Enfin, au terme de cette rencontre, ce sera au tour de Marie d’exulter et de chanter son Magnificat – ce chant que toute l’Église reprend tous les soirs en chantant les vêpres. Voilà ce que produit la venue de Dieu sur terre, une joie débordante. Alors continuons à nous préparer à vivre cet événement, afin que nous puissions nous aussi, 2000 ans après, nous réjouir de la même chose que Marie, Élisabeth et Jean-Baptiste : la naissance de l’unique Sauveur de tous les hommes, Jésus.

Don Adrien de Germiny
Prêtre, Pôle Brie Sénart