Vigilance vs Dissipation
Article mis en ligne le 4 décembre 2022
dernière modification le 10 décembre 2022

Vigilance vs Dissipation

L’Avent a commencé par ce thème de la vigilance : « Jésus nous met en garde contre le danger de ne pas se rendre compte de sa venue et de ne pas être préparé à sa visite » a insisté le Pape lors de l’Angélus de la semaine dernière.
Il faut être « capable de discerner la présence de Dieu dans la vie quotidienne », et éviter d’« être distrait, entraîné, de rien remarquer ».
Ainsi, pour préparer Noël, il est bon de discerner ce qui nous rend vigilants à la présence de Dieu ou ce qui nous en éloigne. On pourrait le résumer ainsi : cela rend mon âme en attente de Dieu ou bien cela dissipe mon âme ?
Faisons la liste de nos distractions qui nous dissipent : tiktoker, l’effervescence nerveuse de la Coupe du monde de foot, une série captivante de Netflix « qu’il faut absolument finir » , la nouveauté de Noël dans tel magasin gé-niâl, les invendus du Black Friday, les tonnes de cadeaux dont il faut couvrir les petits-enfants, etc.
Pour garder une saine vigilance intérieure même dans les transports, voici quelques tuyaux testés par des paroissiens : écouter Radio Notre-Dame, le chapelet en poadcast sur KTO, les enseignements en poadcasts de la Cte St Martin, etc.
Alors, beau recueillement de l’Avent !

Don Paul Cossic , curé secteur Combs-la -Ville