Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture !
Article mis en ligne le 30 janvier 2022
dernière modification le 6 février 2022

Dans la synagogue de Nazareth Jésus se leva pour faire la lecture : « l’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la bonne nouvelle aux pauvres ». Puis il dit : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre ».

La réaction est en demi-teinte du côté des nazaréens : « N’est-ce pas là le fils du charpentier ? ». Et Jésus d’anticiper l’incrédulité qui pointe : « Vous allez me dire : ‘Médecin, guéris-toi toi-même !’ »
Matthieu, dans son évangile, rapporte que les nazaréens « étaient profondément choqués » à la suite de cet enseignement : « Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie et ses frères : Jacques, Joseph, Simon et Jude ? » (Mt 13, 54-58). Et Marc d’ajouter que Jésus « s’étonna de leur manque de foi » (Mc 6, 1-6).
Comment comprendre l’échec de la rencontre de Jésus avec les siens sinon par le fait qu’ils croient connaître Jésus. Ils n’ont donc plus rien à apprendre de lui… En tout cas ils sont indisposés à voir qu’il est autre chose que ce qu’ils croyaient qu’il est. Leurs fausses certitudes les aveuglent !
« Quand on croit savoir quelque chose, il faut savoir qu’on le croit, et non croire qu’on le sait ». Une des raisons de nos aveuglements se trouve là, dans le fait de prendre nos opinions pour des certitudes, ce qui nous rend indisponibles à l’apprentissage de la vie, à l’émerveillement, à la capacité de changer d’avis.
Croire est un mot équivoque en français. Il se dit de l’opinion. Mais il se dit également de la foi. Et s’il n’y a qu’une certitude, c’est celle-là, bien qu’elle se dise encore en tremblant : « Seigneur, je crois, mais augmente mon peu de foi ! »
Demandons au Seigneur la grâce d’être appauvris de nos certitudes factices pour être disposés à recevoir l’unique certitude de notre vie : la bonne nouvelle d’un Dieu fait homme par amour pour nous !

Don Philippe de Nortbecourt
Prêtre, Pôle Brie Sénart