Matthieu 5, 13-16
Article mis en ligne le 14 juin 2021

Matthieu 5, 13-16

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples, « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade, comment lui rendre de la saveur ? Il ne vaut plus rien : on le jette dehors et il est piétiné par les gens.

Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée.

Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.

De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux.

Pistes de réflexion  :

Sel ou lumière, Dieu attend de nous que nous ne gardions pas pour nous-mêmes ses dons : ils sont fait pour être partagés autour de nous.

  • Sommes-nous sel invisible qui doit se dissoudre sans laisser de traces repérables pour donner du goût à la nourriture ?
    • ou bien sommes-nous lumière qui doit être visible pour éclairer ?
    • Ou bien encore, notre vie est-elle alternance entre les deux aspects ?

Dans tous les cas, c’est quelqu’un d’autre qui place le sel ou la lampe à un endroit donné.

C’est Dieu qui nous a mis dans cette situation concrète, et il attend que nous y donnions le meilleur de nous-mêmes.

  • En sommes-nous conscient ?
  • Cela nous donne-t-il une assurance, une espérance ?