Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

« Un regard qui transforme ! »
Article mis en ligne le 3 novembre 2019
dernière modification le 10 novembre 2019
logo imprimer

L’évangile de la rencontre entre Jésus et Zachée, c’est le nôtre. Car tout dans cet évangile peut nous être appliqué.

Zachée était un homme corrompu par l’argent et l’injustice, quelqu’un que l’on évitait absolument. Dans une telle situation, Zachée ne peut qu’être aigri, hargneux, triste de se sentir sans cesse rejeté et jugé par l’opinion. Or voici qu’il apprend que Jésus passe dans sa ville et qu’il vient d’y guérir un aveugle.
Alors Zachée va monter sur un arbre pour voir Jésus, comme un vulgaire gamin. Malgré sa posture ridicule, son désir de voir Jésus est le plus fort. Ce désir de Zachée, cette soif qu’il a de voir Jésus, c’est l’image de ce que devrait être notre soif de Dieu. Et puis, il y a les deux regards qui se croisent. Le regard de Zachée qui cherche Jésus sans savoir vraiment ce qu’il cherche, et le regard plein d’amour et de pardon que Jésus lève sur Zachée. Cela, c’est la prière.
Ce n’est pas Zachée qui appelle Jésus. C’est Jésus qui lève la tête. C’est Jésus qui s’invite chez ce pécheur : "il faut que j’aille chez toi". Zachée croyait chercher Jésus, et c’est Jésus qui le cherchait. C’est toujours Jésus, c’est toujours Dieu qui a l’initiative de l’amour. C’est Jésus qui le premier nous cherche, avant même que nous ressentions le désir de le trouver.
Aujourd’hui, le Christ me cherche, à travers et dans mon péché, mon désir, mes questions, mes souffrances. Et il s’invite chez moi. Jésus commence par demander un service. Il se fait mendiant pour pouvoir ensuite donner, sans blesser celui qu’il veut combler. Et puis, il ne parle pas à Zachée de son péché, il ne lui reproche rien. Son amour agit tout seul, et c’est Zachée qui découvre ce qu’il doit faire pour être en accord avec ce don extraordinaire qu’est la venue du Sauveur dans sa maison.
Le Christ ne brusque rien, il ne s’impose pas comme un tyran.
Et parce qu’il a su se détacher de son argent, de ce qui l’enfermait dans son péché et sa tristesse, Zachée va connaître la joie. Puissions-nous être comblés de cette joie !

Père Pierre-Alphonse Frament curé de Combs la Ville


Évènements à venir

0 | 5

0 | 5



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2019 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL-V3
Version : 4.0.99