Fête du Christ Roi de l’univers
Article mis en ligne le 28 novembre 2021

La fête du Christ Roi de l’univers, en concluant l’année liturgique, en donne aussi l’orientation définitive. Au cours de cette année liturgique, nous avons successivement célébré l’attente de la venue du Sauveur, sa naissance parmi nous, nous avons entendu et accueilli sa prédication, nous avons vécu sa passion et sa résurrection, et enfin nous avons reçu l’Esprit du Seigneur pour vivre de la vie même du Christ. L’ensemble de ces célébrations trouve un enracinement historique dans la vie sur terre de Jésus et les commencements de l’Église.

Aujourd’hui, cette solennité a un caractère particulier, car elle n’a pas d’enracinement historique dans les évangiles, nous célébrons un événement à venir à savoir l’avènement en gloire du Christ Jésus que nous proclamons après la consécration eucharistique.
À la fin des temps, le Christ viendra achever toute l’œuvre de son Père. Il viendra remettre toute la création entre les mains du Père, et Jésus sera établi Seigneur sur toute la création, et ainsi tout sera définitivement accompli.

En célébrant cette fête, nous voulons signifier que notre vie a un sens qui s’inscrit dans l’histoire de l’humanité et qui concerne tous les peuples. Notre vie a un sens, c’est-à-dire qu’elle a une orientation, elle s’inscrit dans un déroulement voulu, nous avons un but qui nous est désigné par Dieu lui-même. Notre vie personnelle, comme la terre, n’est pas ballottée par des forces contradictoires, produits du hasard et de la nécessité, vers un avenir indéterminé. Notre vie personnelle et la création tout entière tirent leur origine de Dieu et elles trouvent leur fin en Dieu. Notre vie a un sens car elle a un point de départ et un point d’arrivée ainsi qu’une force directrice qui sont l’œuvre de Dieu en nous.
Don Joachim Quintallet
Curé in solidum