Le Filet
Article mis en ligne le 10 février 2020

Pour écouter

Cliquer sur l’icône

Très chers frères et sœurs membres d’une cellule,

à la suite des premiers entretiens sur ce que sont les cellules paroissiales d’évangélisation, après avoir défriché un peu ce qu’est l’oïkos, je veux vous donner aujourd’hui un aperçu du processus d’évangélisation, qu’à la suite de Jésus, nous voulons appeler le filet.
Dans l’évangile de saint Marc (1, 16-18), nous lisons : Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs.Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.
...et dans l’évangile de saint Luc (5, 6-7) : Jésus leur dit : “Jetez les filets.” Ils prirent une quantité énorme de poissons au point que leurs filets commençaient à se déchirer. Ils remplirent les barques au point qu’elles enfonçaient. En reprenant cette image même choisie par Jésus, nous excluons bien évidemment tout aspect manipulateur ou contraignant, tout ce qui serait un piège pour la liberté de l’homme. Il ne s’agit pas de prosélytisme.

Qui sont les acteurs de l’évangélisation ?
Essentiellement, il y en a trois : L’Esprit-Saint, l’évangélisateur et le frère à évangéliser.
L’Esprit-Saint  : est l’agent principal et le terme de l’évangélisation. L’évangélisation ne sera jamais possible sans son action.
L’évangélisateur : Il a reçu le mandat de Jésus : “Allez dans le monde entier, proclamez l’évangile à toutes les créatures”, et il en a fait un objectif, un idéal de vie.
Le frère à évangéliser  : c’est la personne de notre oïkos que nous sommes en train d’accompagner.

Nous cherchons maintenant à analyser toutes les étapes du processus qui vont aider les hommes à rencontrer le Christ et à s’unir à lui dans son Eglise. C’est tout le schéma du filet que nous devons avoir en tête pour respecter le temps de Dieu dans l’évangélisation, sans tout gâcher par une presse excessive venant de notre volonté propre.
Pour la vision globale du filet, je vous renvoie au schéma ci-joint et au commentaire qui suit :

1) La détermination concrète des membres de mon oïkos est la toute première étape de l’évangélisation.

2) La prière pour les membres de l’oïkos est la condition indispensable de la fécondité de mon action. Sans prière, sans docilité à l’Esprit Saint, tous nos efforts seront vains. Il est primordial de commencer par parler à Dieu du frère à évangéliser avant que de parler au frère de Dieu.

3) En parallèle, en même temps que la prière, il est tout aussi indispensable d’exercer une charité concrète au service de mon frère à évangéliser. Je dois l’aimer comme moi-même. Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites le d’abord pour ce frère. Même si cette personne ne vient pas plus tard à Jésus par votre intermédiaire, c’est vous qui aurez au moins aimé et servi Jésus à travers ce frère : vous n’y êtes jamais perdant !

4) Le partage, le témoignage de mon regard de foi, l’expression concrète du petit peu de Jésus que j’ai moi-même expérimenté, est, lorsque l’occasion s’en présente, un canal très simple qui permet à l’Esprit-Saint d’agir dans l’âme de mon interlocuteur. C’est cette foi dans l’efficacité de l’Esprit Saint qui justifie tous nos efforts. Et ce partage, ce témoignage, nous l’avons peut-être découvert, mais en tout cas certainement vécu et développé au sein de la cellule.

5) L’explication, .. ou plutôt les explications, car il faudra souvent un temps certain pour répondre, éclairer et corriger tant d’ignorance ou de parti-pris sur notre foi. Toujours dans une grande délicatesse, nous accueillerons sans nous choquer ni nous surprendre toutes les questions et les objections, surtout les plus infondées. Les demandes d’explications sur la foi chrétienne qui surgiront si souvent parmi les membres de notre oïkos sont en fait un véritable cadeau de Dieu pour nous. Ces questions sont une occasion unique d’approfondir notre foi, sur des points que nous avions souvent laissés à l’abandon depuis notre catéchisme. La cellule est un lieu privilégié pour compléter notre formation chrétienne de fond. C’est pour cela qu’il est important de faire remonter de vos cellules dans les compte-rendus, toutes les questions qui ont émergées et qui n’ont pas trouvées de réponse au sein de la réunion.

6) L’invitation  : c’est un moment charnière du processus de l’évangélisation. Cette initiative de l’évangélisateur ne doit intervenir que lorsque le frère à évangéliser exprime son intérêt pour Jésus, sa première adhésion à la personne du Christ qu’il a découvert dans sa propre vie grâce à notre témoignage. Lorsque les indiices montrent une recherche réelle, une soif de Jésus et de sa vérité, alors il faut inviter le frère à venir voir ! Et où l’inviter de mieux que dans la cellule ?

7) La cellule  : La participation à une réunion de cellule est la meilleure façon concrète de toucher un peu à toutes les facettes de la vie chrétienne dans un cadre à taille humaine. Recevoir la parole de Dieu, l’approfondir, partager sur la façon dont elle se traduit dans ma propre vie, prier en commun, recevoir et donner de la charité, toucher du doigt ce que peut être une cellule d’Eglise, et goûter au style de vie chrétien.

8) La paroisse enfin est le cadre naturel local où la personne expérimente la vie de l’Eglise et célèbre le Christ présent et agissant dans les sacrements. La paroisse est une famille de familles, un réseau de cellules. C’est seulement au sein de la paroisse où le frère est invité à s’insérer et à trouver sa place en participant qu’il pourra grandir vers sa maturité chrétienne.

Chacune de ces étapes sera approfondie ultérieurement et mise en pratique, mais ce premier survol devrait vous donner une première vision de ce à quoi Jésus vous invite, personnellement et en cellule.

Pour la plupart des gens, la pêche est seulement un passe-temps, un loisir à leurs moments perdus.
Cependant la pêche aux hommes est une activité sérieuse.
Ce n’est pas un passe-temps pour chrétiens, cela doit devenir notre mode de vie.

Que Notre Dame de la Visitation - patronne du Pôle de Brie-Sénart- vous éclaire et vous guide dans cette démarche finalement si gratifiante !