« Que vienne ton règne »
Article mis en ligne le 20 décembre 2020
dernière modification le 26 décembre 2020

« Que vienne ton règne »
La naissance du Fils de Dieu que nous fêterons dans quelques jours et l’œuvre magnifique de la Rédemption qu’il réalisera commencent par l’Annonciation. Dieu, par son archange Gabriel, découvre à Marie que c’est par elle que toutes ses promesses pourront se réaliser.
Lorsque Dieu nous fait une demande, il faut savoir répondre à sa demande. Quelle responsabilité repose à ce moment-là sur les épaules de Marie !
Sa réponse nous laisse entrevoir la grandeur de son âme. La prière que Jésus nous a enseignée pour prier son Père peut nous aider à saisir les qualités qui sont déjà présentes chez cette humble servante.

Nous l’imaginons tournée intérieurement vers les Cieux en reconnaissant Dieu comme un Père veillant sur elle et sur chacun.
Fille du peuple juif, elle devait chercher à sanctifier son Nom de tout son cœur et de toute son âme. Méditant sa Parole, découvrant dans l’histoire de son peuple son action et ses promesses, elle devait être à la fois dans l’action de grâce et l’attente.
Désirant voir le règne de Dieu s’établir sur la terre, elle voulait, à sa mesure, hâter la venue du messie en lui offrant sa vie par le don de sa virginité. Sa question : « comment cela va-t-il se faire puisque je suis vierge ? » peut se comprendre comme l’expression de ce vœu.
Éclairée par les paroles de l’ange, elle donne son consentement pour que la volonté divine se fasse pleinement en elle.

Désormais, elle pourra accueillir chaque jour la Parole de Dieu faite chair, le Pain de Vie. Une telle nourriture pour son âme lui permettra de vivre la suite de cette prière… La mort et la résurrection de son Fils viendront nous libérer de tout Mal et « son règne n’aura pas de fin ».
Dans ces derniers jours qui nous préparent à la venue du Sauveur, souvenons-nous que tout doit s’enraciner en Dieu. Redisons souvent avec Marie la prière du Notre Père, en étant attentif aux premières demandes, afin que se réalise pleinement en nous et par nous l’œuvre de Dieu !

Père Régis Evain, curé modérateur du Pôle Missionnaire