"Comme je vous ai aimés,..."
Article mis en ligne le 22 mai 2022

Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres

Si nous devions retenir une seule chose de toute la Sainte Écriture, ce serait cela : nous aimer les uns les autres comme Jésus nous a aimés. C’est-à-dire, nous aimer de l’amour même de Dieu, nous aimer d’un amour infini, prêts à aller jusqu’à la croix. Le vivre, c’est être un saint. C’est ce que Jésus nous commande de faire.
Mais pourquoi Jésus parle-t-il d’un commandement nouveau ? Aimer son prochain, voilà un commandement que l’on trouve déjà dans l’Ancien Testament. En fait, toute la nouveauté réside dans ce petit ajout de la part de Jésus : « comme je vous aimés ». C’est-à-dire : jusqu’au bout. Jusqu’à la croix. D’un amour divin, infini : l’amour du Fils de Dieu, qui a donné sa vie pour nous.
Il s’agit donc d’une tâche nouvelle, révolutionnaire, folle presque, et absolument au-dessus de nos forces humaines. Aimer tous les hommes comme Jésus nous a aimés. Qui peut y arriver ? Nous nous en sentons incapables, même envers nos proches les plus chers ; et quant à nos ennemis… ! Serait-ce peine perdue ?
Mais lorsque Dieu nous commande quelque chose, Il nous donne aussi la grâce de l’accomplir. Et voici comment : c’est Dieu qui aimera EN nous. Nous qui sommes fragiles et inconstants, nous aimerons notre prochain de l’amour même de Dieu qui est en nous. Encore faut-il donc le recevoir pour nous-mêmes ! Le monde n’a pas besoin de chrétiens-étangs, mais fontaines d’eau vive, toujours renouvelés par la prière et les sacrements.
En ce temps pascal, implorons le Seigneur de nous combler de son amour. Cherchons sans cesse à l’obtenir et en vivre grâce à la prière : que nous puissions alors aimer notre prochain de l’amour même de Dieu, comme Jésus nous a aimés.

Don Nicolas BENEDETTO, prêtre