Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

L’Adoration eucharistique_2
Père Bogdan
Article mis en ligne le 2 février 2020
dernière modification le 5 février 2020
logo imprimer

Pour écouter

Cliquer sur l’icône

Adoration

« Je suis avec vous tous les jours »
Après la résurrection les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes. Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ; et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Mt 28, 16-20).

1. Qu’est-ce que l’adoration eucharistique ?

-  L’adoration eucharistique est une prière de présence devant Jésus dans une chapelle (ou dans une église) où le Saint Sacrement est présent dans le tabernacle ou exposé à notre regard dans l’ostensoir (présentoir le plus souvent en métal doré).
-  Le Saint Sacrement est le nom que l’Eglise donne au pain consacré pendant la messe et qui devient le Corps du Christ (Sainte Communion) selon les paroles de Jésus lui-même : « Pendant le repas, Jésus prit du pain, prononça la bénédiction, le rompit, et le leur donna, en disant : « Prenez, ceci est mon corps. » (Mc 14, 22). Après ces paroles, le prêtre montre l’Hostie aux fidèles pour l’adorer. La prière d’adoration prolonge ce que nous vivons pendant la messe.

2. Quelle différence entre la messe et l’adoration ?

-  C’est le même Jésus Christ qui est célébré pendant la messe et adoré dans le Saint Sacrement.
-  La différence est que pendant la messe l’énergie eucharistique se diffuse en nous de manière sacramentelle et physiologique au moment où nous recevons la Communion. C’est un instant. L’adoration nous donne la possibilité de prendre le temps de laisser cette même énergie eucharistique se diffuser et nous pénétrer au plus profond de nous-mêmes.
-  Dans ce sens l’adoration prolonge et intensifie la célébration. La célébration prépare, ouvre et invite à l’adoration.

3. Quelle différence entre la présence de Dieu dans l’Univers et dans l’Hostie ?

-  Dieu n’est pas présent dans le Saint Sacrement comme si sa présence était plus « concentrée » ou plus « dense » dans l’Eucharistie que dans le monde. La Bible dit : « Ton amour, Seigneur, emplit la terre » (Ps 119, 64).
-  La présence réelle de Jésus dans l’Eucharistie est particulière et unique dans un autre sens. Dans l’Hostie, Dieu s’est incarné et ici, Il nous donne un signe particulier qu’Il désire entrer avec nous en relation d’amitié et de proximité comme avec un ami. Ici Il se rend plus accessible à l’homme, ici Il nous attend pour une rencontre de Cœur à cœur. Et cela est invraisemblable et extraordinaire !

4. Est-il difficile d’apprendre à adorer ?

-  Même si cette prière est la plus simple qu’il soit et donc accessible à tous, pour la majorité des gens il est très difficile d’apprendre à adorer. La difficulté dans l’adoration vient du fait qu’on ne peut pas adorer en courant. Pour adorer il faut s’arrêter. L’adoration est une prière de contemplation et non pas de compétition. La première leçon à l’école de l’adoration commence bien avant l’entrée de la chapelle et s’appelle : « Comment ralentir dans ma vie ? »
-  L’adoration est aussi difficile, car on ne peut pas adorer si on n’a pas de temps. Les disciples d’Emmaüs après une soirée passée avec Jésus ressuscité se disaient : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route, et qu’il nous faisait comprendre les Écritures ? » (Lc 24, 32). Le cœur de l’homme est un mauvais combustible. Une minute suffit pour allumer un cierge dans l’église. Mais pour que le cœur soit « brûlant » il faut un peu plus d’une minute !


« Une condition indispensable pour que le fidèle laïc puisse efficacement témoigner de son amour pour Jésus, est qu’il en soit en premier lieu, amoureux. Cet amour pour Jésus doit être constamment nourri et ravivé dans la prière, l’écoute de la Parole, dans les sacrements célébrés avec la communauté et en particulier dans l’adoration eucharistique. » (Statuts des cellules paroissiales d’évangélisation, § 2).

Question pour aller plus loin :
-  Qu’est-ce que je peux témoigner de mon expérience de l’adoration eucharistique ou de la prière en général.

Suggestion pour la semaine :
-  Je vais trouver un temps cette semaine pour aller adorer Jésus dans une chapelle ou une église.

Père Bogdan BRZYS


Dans la même rubrique

Évènements à venir

0 | 5

0 | 5



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2020 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL-V3
Version : 4.0.99