Conseil de novembre 2012
Article mis en ligne le 24 novembre 2012

Le Conseil des affaires économiques du Pôle

Samedi 17 novembre s’est tenu, sous la présidence du Père José, notre Curé, le Conseil des affaires économiques de notre Pôle. Après un temps de prière, tous les points prévus à l’ordre du jour ont été abordés :

1- Achat du presbytère de Brie-Comte-Robert
 : Après avoir fait un bref historique sur cet important dossier, le Père Régis Evain informe le Conseil que l’Association diocésaine a fait, le 4 octobre 2012, l’acquisition du presbytère, avec le jardin, la cour et la salle Sainte Madeleine, pour un montant global de 490 000 euros. C’est une bonne nouvelle pour maintenir une présence sacerdotale à Brie-Comte-Robert et permettre une pastorale au service des paroisses de ce secteur et du Pôle Missionnaire de Brie-Sénart. Ceci étant dit, nous sommes désormais propriétaires d’un bâtiment qui, aujourd’hui, a besoin de gros travaux estimés à 120 000 euros. Une souscription a été lancée dans ce but et les premières réponses enregistrées sont très encourageantes. D’autre part, une commission des travaux a été mise en place pour instruire les devis et suivre les futurs chantiers.

2- Concernant la gestion de la salle Sainte Madeleine, le Conseil à d’abord tenu à rendre hommage à l’association catholique de Brie pour l’excellent travail réalisé, jusqu’à ce jour, autour de cette salle : construction, gestion, entretien, etc… Un hommage a également été fait au Père Claude Campestrini qui a su, en son temps, encourager et accompagner cette heureuse initiative… Elle est devenue, pour la paroisse, un outil incontournable de la pastorale. La salle ayant été construite sur un terrain communal, une convention de dix ans, renouvelable, avait été signée entre la mairie et l’Association. Un bail professionnel avait également été signé entre l’association et l’Evêché qui prévoyait un loyer et une participation aux charges. Aujourd’hui, le diocèse devenant le propriétaire de la salle, la convention et le bail n’ont plus lieu d’être, et la chancellerie a informé l’association, le Pôle et la paroisse que ceux-ci prendraient fin au 31 décembre 2012.
Dans un courrier, l’association informe la paroisse qu’elle prend acte de cette nouvelle situation et qu’elle fait don du mobilier existant. Elle demande, d’autre part, si elle pourrait bénéficier de la salle pour ses activités propres (conseils, assemblées générales, repas, etc…). Elle demande également si elle pourrait garder l’usage d’un placard.

Après avoir remercié l’association pour son don, le Conseil donne son accord plénier pour que cette dernière, en accord avec la paroisse, puisse bénéficier de la salle quand elle en aura besoin pour ses activités propres. Concernant l’usage du placard dans la salle, le Conseil souhaite que la paroisse en garde l’usage. Il sera plus facile de trouver un lieu de rangement au presbytère et permettre ainsi une utilisation optimale de la salle. Nous laissons le soin au Père Régis de trouver une solution dans ce sens. Enfin, le Conseil donne son accord pour que la salle continue à être mise à la disposition des paroissiens, des amis et des personnes de bonne volonté qui en demanderaient l’usage. En contrepartie de ce service, une participation aux frais sera demandée.

3- Situation du denier de l’Eglise
et information concernant les « chantiers du cardinal » qui prennent le relais des « chantiers interdiocésains ».

Monsieur Luc Cahon, « Responsable Ressources » sur notre Pôle, a donné deux informations importantes au Conseil :

a)- Il a rappelé, dans un premier temps, que le denier de l’église enregistre, à ce jour, sur notre Pôle, une baisse de 15%. Il a indiqué que cette situation est préoccupante et a insisté sur le fait que donner au Denier de l’Eglise est une manière concrète de permettre à notre diocèse de remplir sa mission : annoncer avec enthousiasme la bonne nouvelle du Christ ressuscité, assurer, entre autres, un revenu aux prêtres et verser un salaire aux laïcs salariés. A ce jour, nous sommes à moins 15% des donateurs et à moins de 9% de la somme récoltée par rapport à l’année dernière à la même époque. On compte sur votre générosité et sur votre fidélité pour que cette tendance s’inverse. La mobilisation de chacun est essentielle : tous les dons, même modestes, sont les bienvenus. Si tous les pratiquants du dimanche versent 10 euros avant la fin décembre, la situation sera rétablie ! Le Conseil a décidé qu’une « alerte rouge » serait déclenchée sur tout le Pôle après la collecte des chantiers du cardinal qui aura lieu les 1 et 2 décembre.

b)- Dans un deuxième temps, monsieur Cahon a donné une information concernant « les chantiers du Cardinal ». Ces derniers ont été créés en 1931 par le cardinal Verdier, ils prennent la suite de l’œuvre des nouvelles paroisses de la région parisienne.
« Construire des églises nouvelles pour évangéliser Paris et sa banlieue et aussi pour procurer aux ouvriers au chômage du travail qui leur permette de nourrir leur famille avec honneur et dignité, c’est là aussi l’œuvre des Chantiers du Cardinal. » Cardinal Verdier - 1931
Depuis le 1er janvier 2012, le champ d’action s’est développé sur l’ensemble des départements de l’Île-de-France. Les deux entités « Chantiers du Cardinal » et « Chantiers interdiocésains » ont été regroupées en une seule entité : les Chantiers du Cardinal sous la forme d’un GIE (Groupement d’intérêt économique).

Des travaux seront donc menés non seulement dans les 4 diocèses de la Petite Couronne mais également dans ceux de la Grande Couronne. Le 29 novembre 2011, à l’occasion de la célébration des 80 ans des Chantiers du Cardinal, les 8 évêques de la province apostolique se sont engagés à mener un grand projet dans chaque diocèse avec le soutien des Chantiers du Cardinal : Pour notre diocèse, ils ont soutenu, cette année, un « lieu de proximité » à savoir le Centre pastoral de Grisy-Suisnes et dans un proche avenir ils interviendront, à hauteur d’un million d’euros, dans un projet « plus emblématique » le projet Saint Colomban à Val d’Europe (près de Disney). Il s’agit de construire, dans cette Ville Nouvelle, un ensemble pastoral doté d’une église de plus de 1000 places.

4- Visite du Commissaire aux comptes sur notre Pôle : Nous avons été informés par les services de l’évêché que le Commissaire aux comptes contrôlerait, en janvier 2013, trois des paroisses de notre Pôle missionnaire : Grisy-Suisnes, Lésigny et Moissy-Cramayel. Ce fut l’occasion, pour le Conseil et l’ensemble des comptables et trésoriers présents de se rappeler les règles élementaires à respecter et à mettre en œuvre dans une procèdure comptable. Nous tiendrons informé le Conseil de la suite de cette visite.

5– Point des travaux engagés avec l’agrément du Comité d’Engagement Immobilier
 : Trois dossiers avaient été présentés au C.E.I : un concernant la chapelle Notre Dame de Lourdes suite à un incendie ; un autre concernant le relais paroissial suite à une avarie d’eau et un troisième concernant le réaménagement de la cuisine et d’une salle de réunion au presbytère de Sénart Sud. Les deux premiers dossiers sont aboutis, c’est-à-dire que concrètement les travaux sont terminés et que la paroisse a été remboursée, comme prévu, sur les fonds dédiés. Nous attendons les factures du troisième dossier pour que le secteur paroissial soit remboursé des frais engagés sur les mêmes fonds dédiés.

6– Des nouveaux projets sont à l’étude
 :
- Le premier d’entre eux est le presbytère de Brie-Comte-Robert, où une souscription a été engagée pour répondre aux besoins de travaux urgents qui sont à faire dans les meilleurs délais.
- Trois projets sont programmés également sur Combs-la-Ville : construction d’un garage au relais paroissial et d’un local de rangement au presbytère de Combs-la-ville. Il est également prévu l’achat d’une nouvelle sono pour l’église Saint Vincent de Combs-la-Ville.
- Projets également au presbytère de Savigny-le-Temple, notamment au sujet du réaménagement du secrétariat qui ne répond plus, aujourd’hui, aux besoins de la pastorale. Pour l’heure, nous attendons de savoir quelles sont les intentions de la Mairie sur d’éventuels travaux qu’elle pourrait entreprendre. Les services techniques ont, ces derniers jours, entrepris une visite du bâtiment. Nous attendons maintenant une réponse. Nous devons cependant prévoir un budget dans éventualité où le secteur et le Pôle devrait supporter une partie de ces frais. Une étude sera demandée dans ce sens à la commission des travaux du secteur sud.
- Des travaux sont également espérés et souhaités au presbytère de Moissy-Cramayel. Une démarche a été faite en ce sens par le Père José et Don Antoine à la mairie. Nous attendons là également une réponse des services techniques. Il nous reste maintenant à constituer les dossiers adéquats.

7- Situation financière de nos secteurs et paroisses au 30 septembre  : l’ensemble des secteurs et paroisses de notre Pôle missionnaire, à l’exception de Chevry-Cossigny dont le comptable était absent, ont présenté leur budget. A ce jour, à l’exception de Grsiy-Suisnes qui présente un léger déficit, l’ensemble des budgets présentent une balance soit en équilibre soit en positif. A la lumière de tous ces chiffres, le Père José s’est félicité de la bonne santé de notre situation financière en rappelant, que « nous sommes tous les intendants de l’argent de la mission ». A ce titre, a-t-il ajouté, « nous devons être d’une rigueur irréprochable ». Il a vivement remercié tous les acteurs présents en les encourageant à poursuivre dans cette voie, afin de pouvoir améliorer les résultats d’ici la fin de l’année.

8 – Un point sur les travaux de Grisy-suisnes et la question de la gestion du Centre.
En ce qui concerne les travaux en cours, le Comité de Pilotage de ce passionnant projet, dont le responsable est Monsieur Pierre Lemaire, nous a informé que, sauf difficultés de dernière minute, la réception des travaux au diocèse pourrait avoir lieu, au plus tard, à la mi-février 2013. Le coût prévisionnel total du projet est estimé à 838 803 euros. Il faudra ensuite que la commission de sécurité vienne, au plus tôt, faire sa visite réglementaire avant l’ouverture officielle du site qui pourrait être opérationnel en mars 2013. A ce sujet, il est souhaitable que l’EMP se saisisse de cette question et fixe, en étroite collaboration avec les services de l’évêché, une date pour l’inauguration.

Concernant la gestion de ce Centre pastoral qui sera à la fois diocésain et polaire, plusieurs actions sont à mener rapidement, en tout état de cause, avant l’ouverture du centre :
- Penser à la formation d’un responsable de sécurité affecté au centre de conférence.
- Mettre en place une procédure de gestion de mise à disposition de la salle intégrant notamment les montants des indemnités d’occupation. Il est convenu que Monsieur Alain Philippe transmette au Père José le modèle utilisé par le Pôle de Melun.

L’EMP a rappelé qu’il ne faut pas uniquement penser à la gestion, mais également, à la présence d’Eglise sur ce Centre. A l’unanimité, l’EMP a souhaité lors des dernières rencontres qu’une communauté religieuse puisse être appelée. Des projets ont été envisagés et une réflexion a été amorcée en ce sens. Il est maintenant nécessaire et urgent qu’on puisse rencontrer l’évêque pour prendre une décision dans les meilleurs délais. Entre temps, quelqu’un a été contacté par le Père José pour qu’il accepte de préparer et lancer cette gestion aussi bien au niveau des procédures à suivre, que des modalités à mettre en œuvre. L’autre idée est de préparer une transition avec celui ou ceux qui auront en charge la gestion de ce Centre.