Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

La place de l’Esprit Saint dans l’évangélisation
Article mis en ligne le 10 juin 2017
dernière modification le 13 mai 2018
logo imprimer

Pour écouter

cliquer sur l’icône

Très chers frères et sœurs,

Au lendemain de la Pentecôte, nous mesurons mieux que notre souci d’évangélisation s’enracine d’abord dans la volonté de Dieu. L’évangélisation n’est jamais le fruit d’un effort seulement humain qui s’apparenterait à un marketing religieux.
Dans l’évangile de saint Jean que nous avons entendu à la Pentecôte, Jésus au soir de Pâques apparait à ses disciples et leur dit : La paix soit avec vous. De même que le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. Et il souffle sur eux en leur disant : recevez l’Esprit Saint.
Fort de cet Esprit reçu au baptême et renforcé pour la mission au jour de notre confirmation, nous disposons en nous de tout ce qui est nécessaire pour comprendre le projet de Dieu sur nos frères et y collaborer. Mais cela ne vient pas spontanément ni d’un seul coup.
Il nous faut du temps pour nous habituer à Dieu, pour rentrer dans sa mentalité, pour faire nôtre son état d’esprit radicalement bienveillant.

Spontanément, notre regard intérieur se porte vers ceux qui nous sont le plus sympathique ou le plus proche humainement et chrétiennement.
Or rien ne semblait destiner Jésus à s’arrêter sous le sycomore où Zachée avait grimpé, ni à s’arrêter au puits de Jacob pour y rencontrer la samaritaine.
Clairement, il ne s’agissait pas de hasard. Depuis toute éternité, Dieu avait pensé ces rencontres de grâce et de salut, qui avaient ensuite bouleversé la vie de ces deux personnes.
Puisque l’Esprit Saint nous fait croire à la présence du Christ ressuscité en nous, alors nous croyons aussi qu’aucune de nos rencontres n’est dûe au hasard, mais que chacune a un sens dans le projet de Dieu. Toute personne rencontrée n’est jamais nécessairement animée de bonnes intentions envers nous, mais si Dieu a permis cette rencontre, alors il y a certainement une occasion nouvelle de charité à vivre. Il est toujours possible d’aimer. Et Dieu est libre de vivre et d’agir à travers notre amour tout simple pour faire en notre interlocuteur une action qui vient de Lui seul !

Le présupposé de foi de toutes nos rencontres, c’est la présence et l’action de Dieu aussi bien en nous que dans notre interlocuteur.
Nous connaissons d’avance les sentiments d’amour de Dieu pour celui que nous rencontrons. Mais quels sont nos sentiments a priori pour lui ? Si nous devons aimer nos frères, le verbe aimer peut prendre diverses significations. Il s’agit d’une volonté de bienveillance, indépendamment de tout attrait physique ou affectif. Il s’agit de vouloir le bien plénier de la personne, dans toutes ses dimensions. Je ne peux pas annoncer l’amour du Christ à quelqu’un qui meure de faim si je ne me soucie pas effectivement de le rassasier. Je ne peux pas témoigner de Jésus sans établir un minimum de sympathie humaine, sans chercher d’abord à connaitre et à comprendre mon interlocuteur, sans partager un minimum avec lui sur les choses essentielles de la vie.
Mais mon désir ultime, c’est qu’il puisse connaitre le Seigneur Jésus et répondre à son amour.
Le critère essentiel de rayonnement missionnaire d’un chrétien ou d’une cellule, c’est l’intensité de la participation au désir d’amour de l’Esprit saint pour les membres de l’oïkos.

Cette ferveur dans le désir, elle s’entretient, elle se soigne, elle se développe par nos efforts, même si elle reste toujours initialement un don de Dieu.

Notre effort, c’est la docilité au Saint Esprit, c’est cette forme d’attention et d’obéissance amoureuse aux indications de l’Esprit Saint.
Il nous faut écouter ce que l’Esprit nous dévoile à travers tous les évènements, toutes les rencontres, les échanges, les lectures de la Parole de Dieu, les conseils de chrétiens avisés. Cela devient un jeu, une seconde nature, une toile de fond permanente :
Esprit Saint, éclaire-moi, montre-moi ce que tu veux pour celui-ci, pour celle-là !
Esprit Saint, que veux-tu me signifier à travers cet évènement ?
Esprit-Saint, émerveille-moi en me montrant des signes de ton action dans ceux qui m’entourent, et fais-moi discerner comment collaborer !

Viens Esprit Saint, viens embraser nos cœurs !


Pistes de réflexion :

  • Avez-vous déjà vraiment désiré pour quelqu’un qu’il découvre le Christ et se laisse aimer par Lui ?
  • Avez-vous déjà prié pour la conversion d’un proche ?
  • Avez-vous eu le cœur serré face à l’ignorance de Dieu ou à l’absence de sens de la vie chez ceux que vous côtoyez ?



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2018 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL-V3
Version : 4.0.99