Pourquoi offrir une messe ?
Article mis en ligne le 14 janvier 2020

Demander la célébration d’une messe, c’est offrir à toute l’Eglise la possibilité de prier pour une intention particulière.
Les raisons sont multiples : pour un défunt, pour un vivant, pour rendre grâce d’un événement heureux. Que de joie et de profondeur, à vivre en communion et en communauté.

Les évêques de France ont décidé d’augmenter légèrement le montant de l’offrande, lors de leur dernière assemblée à Lourdes en novembre 2019. A compter du 1er janvier 2020, celle-ci passe de 17 à 18 €. La précédente augmentation remontait à novembre 2013.

C’est important de prier pour un défunt
L’intention pour un défunt manifeste sa présence parmi les vivants. C’est faire mémoire de sa vie et célébrer avec lui la Gloire de Dieu. Prier pour un défunt, c’est aussi mettre plus avant la relation spirituelle qui nous unit entre les vivants, certes, mais aussi avec les morts.
Le Catéchisme de l’Eglise Catholique nous rappelle : dès les premiers temps, l’Église a honoré la mémoire des défunts et offert des suffrages en leur faveur, en particulier le sacrifice eucharistique, afin que, purifiés, ils puissent parvenir à la vision béatifique de Dieu. L’Église recommande aussi les aumônes, les indulgences et les œuvres de pénitence en faveur des défunts (§ 1032).

Quelle joie de pouvoir prier tous ensemble pour une intention de vivants !
Quelle joie de prier tous ensemble pour une intention de vivants ! Un mariage, une naissance, un anniversaire de mariage, des retrouvailles… Quelle profondeur, cette prière de toute une communauté de paroissiens qui prient pour l’un des leurs qui est malade, pour une famille en difficulté, le baccalauréat ou les examens de nos jeunes lycéens et étudiants… Que d’occasions d’entrer en communion, tout simplement parce qu’un membre a fait l’offrande d’une messe.

Faire dire une messe a un coût.
La somme demandée permet au fidèle de participer à la vie matérielle du prêtre et de l’Eglise.