« Ouvrir son coffret ! »
Article mis en ligne le 3 janvier 2021
dernière modification le 10 janvier 2021

« Ouvrir son coffret ! »

Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

Les mages venus de l’Orient, des païens qui ne connaissaient pas le vrai Dieu, sont venus adorer l’enfant-Dieu. Ils ont été conduits vers lui par la contemplation de la nature, œuvre du Créateur. Ils avaient un cœur droit, un cœur qui cherchait, un cœur qui se laissait guider, un cœur prêt à s’ouvrir. Ils apportaient avec eux des présents précieux : de la myrrhe pour l’Homme mortel, de l’encens pour le Dieu, de l’or pour le Roi. Ils représentent toutes les nations, car toutes sont invitées à contempler et à adorer le Dieu fait homme.
Dieu se manifeste à tous les hommes, pour tous ceux qui veulent bien ouvrir leur cœur à sa venue. La contemplation de la nature créée, le service de l’homme, la quête spirituelle d’un au-delà de la mesure humaine sont autant de voies préparatoires pour marcher vers une rencontre, pour s’ouvrir à ce vrai Dieu qui parle et agit au fond des cœurs. Parfois elles peuvent se révéler être des voies mystérieusement plus sûres que la science des théologiens, même si ces mages n’ont sans doute pas eu conscience de la vraie et profonde identité de cet enfant qu’ils sont venus vénérer. Ils n’en ont pas moins été guidés et accueillis par le Roi des rois.
Pour nous, chrétiens, qui avons reçu la révélation de l’identité de cet enfant, qui avons reçu l’Esprit Saint témoignant en sa faveur en nos cœurs, combien plus sommes-nous invités à marcher vers lui. Non seulement à marcher, mais à devenir étoile, signe de sa présence au milieu des hommes. Suivons donc l’exemple des mages : ouvrons le coffret de notre cœur, et offrons l’or de notre adoration, l’encens de notre prière, et la myrrhe de notre compassion pour ceux qui souffrent. Alors l’Église deviendra de plus en plus l’étoile manifestant la présence du Christ.

Don Vincent Clavery, curé in solidum