« Sois sans crainte ! »
Article mis en ligne le 6 février 2022
dernière modification le 19 février 2022

« Malheur à moi, je suis perdu, car je suis un homme aux lèvres impures, et mes yeux ont vu le Roi, le Seigneur de l’univers ! » s’écrie Isaïe en voyant paraitre devant lui la majesté divine. « Eloigne-toi de moi Seigneur, car je suis un homme pécheur ! » clame Simon-Pierre alors devant le miracle de la pêche miraculeuse. Ces deux exclamations sont l’expression d’un certain effroi sacré des deux hommes devant qui la divinité vient se révéler. Elles témoignent de l’humilité de l’homme qui se sait pécheur et indigne de paraître en présence du Dieu très haut. Cette perception si aigüe de la transcendance et de la majesté de Dieu, ce sens religieux porté au plus haut point, sont l’apanage des âmes que Dieu aime à choisir pour leur confier une mission particulière.

Isaïe et Pierre, au moment où ils sont appelés par Dieu, montrent ainsi combien ils ont conscience d’en être indignes. C’est Dieu seul qui les rend dignes, par la purification des lèvres d’Isaïe, et les paroles réconfortantes adressées par le Christ à Pierre : « Sois sans crainte ». C’est Dieu seul qui les rend capables de s’engager indéfectiblement à sa suite, qui rend Isaïe capable de dire « me voici, envoie-moi » et Pierre et ses associés de tout laisser pour le suivre.

« Quand nous nous mettons avec générosité à son service, nous dit le Pape François, Il accomplit en nous de grandes choses. Il agit ainsi avec chacun de nous : il nous demande de l’accueillir sur la barque de notre vie, pour repartir avec Lui et sillonner une mer nouvelle chargée de surprises. Son invitation à sortir dans la haute mer de l’humanité de notre temps, pour être témoins de bonté et de miséricorde, donne un sens nouveau à notre existence. Nous pouvons parfois être surpris et titubants face à l’appel que nous adresse le divin Maître, et nous sommes tentés de le refuser en raison de notre insuffisance. Mais Dieu, si nous lui faisons confiance, nous libère de notre péché et nous ouvre un nouvel horizon : collaborer à sa mission ».
Que le Seigneur nous aide à sentir la fascination de son appel, et nous rende disponibles à collaborer avec Lui pour diffuser partout sa parole de salut.

Don Maël Prost
Prêtre, Pôle Brie Sénart