« Vous serez revêtus de la force d’en-haut ! »
Article mis en ligne le 29 mai 2022
dernière modification le 6 juin 2022

Jeudi, nous avons célébré l’Ascension du Seigneur, je vous propose aujourd’hui d’écouter ces quelques mots du Pape François :
L’Évangile de Luc nous montre la réaction des disciples devant le Seigneur qui « se sépara d’eux et fut emporté au ciel » (24, 51). Ils n’éprouvèrent pas de douleur ou d’égarement, mais « ils retournèrent à Jérusalem en grande joie ».
À partir de ce jour, pour les apôtres et pour chaque disciple du Christ, il a été possible d’habiter à Jérusalem et dans toutes les villes du monde, même dans les plus tourmentées par l’injustice et par la violence, car au-dessus de chaque ville il y a le même ciel et chaque habitant peut lever le regard avec espérance. Jésus, Dieu, est un homme véritable, avec son corps d’homme il est au ciel ! Et cela est notre espérance, c’est notre ancre, et nous sommes solides dans cette espérance si nous regardons le ciel.
Dans ce ciel habite ce Dieu qui s’est révélé si proche qu’il a pris le visage d’un homme, Jésus de Nazareth. Dans l’Ascension de Jésus, le Crucifié ressuscité, se trouve la promesse de notre participation à la plénitude de vie auprès de Dieu.
Avant de se séparer de ses amis, Jésus leur avait dit : « De cela vous êtes témoins ». C’est-à-dire que les disciples sont les témoins de la mort et de la résurrection du Christ, et en ce jour, également de son Ascension. Et en effet, après avoir vu leur Seigneur monter au ciel, les disciples revinrent en ville comme des témoins qui annoncent avec joie à tous la vie nouvelle qui vient du Crucifié ressuscité, au nom duquel « le repentir en vue de la rémission des péchés serait proclamé à toutes les nations ». Cela est le témoignage qui chaque dimanche devrait sortir de nos églises pour entrer pendant la semaine dans tous les lieux qui font notre vie quotidienne. Nous devons apporter ce témoignage chaque semaine : Jésus, monté au ciel, est vivant, il est avec nous !
Jésus nous a assurés que dans cette annonce et dans ce témoignage, nous serons « revêtus de la force d’en-haut », c’est-à-dire de la puissance de l’Esprit Saint. C’est lui qui est le véritable artisan du témoignage que l’Église rend dans le monde. C’est pourquoi nous ne pouvons jamais négliger de nous recueillir dans la prière pour louer Dieu et invoquer le don de l’Esprit. Cette semaine nous conduit à la fête de la Pentecôte, préparons-nous à accueillir l’Esprit Saint
Don Maël Prost, prêtre