Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

Exigence et miséricorde.
Article mis en ligne le 8 juillet 2023

Exigence et miséricorde.

Exigence d’abord de celui qui demande plus qu’on ne peut humainement réclamer : « Celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ». Exigence terrible, que nul ne devrait oser réclamer, à l’exception de celui qui nous a créés (ainsi d’ailleurs que notre fils ou notre fille), et surtout qui a donné sa propre vie pour nous. Exigence d’une telle folie que seul le Christ peut donc l’imposer.

Miséricorde en même temps de celui qui déclare dans le même passage d’évangile : « Celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à un petit parce qu’il est disciple, ne perdra pas sa récompense ».

Voici une nouvelle "béatitude" qui s’adresse tout autant au disciple convaincu qu’au quidam de la rue, voire au criminel le plus endurci touché un instant par un trait de générosité. Sans peut-être le savoir, il est à son tour devenu disciple du Christ, ne serait-ce qu’en cet instant où il s’est laissé mouvoir par la charité et a donné ce verre d’eau.

Dans l’évangile d’aujourd’hui, Jésus réclame donc beaucoup, et promet de donner à profusion. Il réclame de notre part une générosité immense, mais offre en retour un don infiniment supérieur à ce qui est donné. C’est une logique opposée au calcul des avantages, où l’un donne tout, et l’autre rend plus encore. C’est simplement la logique de l’amour, dans laquelle nous sommes invités à rentrer à sa suite : « Qui a perdu sa vie à cause de moi la trouvera en plénitude ». En ce début d’été, demandons au Seigneur de nous faire rentrer davantage dans cette folie de l’amour.

Don Guillaume d’Anselme,
curé du pôle missionnaire de Brie