« Ne l’empêchez pas de faire le bien ! »
Article mis en ligne le 26 septembre 2021
dernière modification le 3 octobre 2021

Jean dit à Jésus : « Nous avons vu quelqu’un qui chassait les démons en ton nom sans faire partie de notre groupe, nous avons cherché à l’en empêcher ».
Jésus intervient très fermement : « Ne l’empêchez pas... » On a très certainement là une preuve de l’extraordinaire paix intérieure qui habite Jésus. Il invite du coup ses disciples à ouvrir la porte : « Celui qui n’est pas contre nous est pour nous ».

Ce n’est pas rien, pour un homme, que de se référer au Christ, même si sa motivation reste tant soit peu intéressée, même si son approche du Christ demeure ambiguë, même s’il est encore à mi-chemin de la foi explicite. Et rien ne permet de le prendre pour un ennemi du Règne de Dieu.
Bien des hommes, tout en rejetant notre témoignage ou même notre amitié, gardent au fond du cœur une admiration sans bornes pour Jésus et une secrète espérance en lui. Bien des hommes de bonne volonté font reculer la haine ou le malheur dans le monde, pour un idéal qu’ils ne savent pas encore nommer.
Cette parole de Dieu pour ce dimanche ne nous propose pas un comportement d’équilibriste entre la bienveillance et la rigueur. Elle ne justifie ni nos étroitesses d’esprit ni non plus nos molles lâchetés. Elle nous invite à être tout simplement des témoins de la vérité de Dieu, miséricordieux et vrais. « Ne l’empêchez pas de faire le bien. Ne soyez pas pour les autres et pour vous-mêmes une occasion de chute ».

Le message est résumé dans l’acclamation de cet Évangile : « Ta Parole, Seigneur, est vérité : dans cette vérité, sanctifie-nous. »

Don Joachim, curé in solidum