Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

Vie du Pôle n°150
28 oct
Article mis en ligne le 29 octobre 2012
logo imprimer

La réunion de l’Equipe Missionnaire du Pôle

Après un temps de prière mettant notre réflexion sous le regard du Christ, le Père José a accueilli les nouveaux membres :
- Monique Lemay (Combs), en place de Paul Bossard ;
- Gérard Baudoin (Lésigny) en place de Roger Lantz.
Il a accueilli également Gérard Fovet, au titre de sa nouvelle responsabilité au sein du Secours Catholique. Il a enfin rappelé le rôle et la mission de l’EMP, instance où chacun des membres
porte la dimension du Pôle missionnaire dans son entier.

1 – Nouvelle organisation du Secours Catholique
20% des chrétiens reconnaissent le Secours Catholique comme Association efficace. Mais ils ont une image de personnes bénévoles qui donnent des vêtements, qui aident ponctuellement. Le Secours catholique est un service d’Eglise. La nouvelle organisation « en équipes d’animation territoriale EAT » fédère désormais trois équipes : Combs la Ville/Moissy-Réau-Lieusaint/Savigny le Temple et prend le nom de secteur d’animation. Chacune de ces équipes a des engagements spécifiques.
Gérard Fovet a accepté d’être le bénévole référent de ce secteur d’animation. Il en est le coordinateur. Il participera, à ce titre, au Conseil Pastoral.

Question : Qu’en est-il de l’équipe de Brie-Comte-Robert qui fait partie d’une autre EAT polaire, une équipe d’animation correspondant à notre Pôle missionnaire.
La question de la relation des équipes avec les pasteurs a également été évoquée. Le Secours Catholique est l’affaire de tous les chrétiens.
Il est important de noter que du fait de la messe de Pôle, la journée nationale du Secours catholique est reportée au 25 novembre.

2 – Relais Saint Charles de Lésigny
Le Père José fait la genèse du dossier. Le résultat de la dernière réunion à Lésigny a donné « le feu vert » à la vente du presbytère de Lésigny et au maintien du relais paroissial Saint Charles. Cette vente
permettra :

  • un réaménagement du relais paroissial ;
  • un soutien à l’achat du presbytère de Brie Comte Robert.
    Question  : Faut-il envisager un secrétariat qui resterait dans un centre ville de Lésigny ? Monsieur Baudoin a également rappelé que ce relais est à la disposition de l’ensemble de la pastorale de l’EAP des sept clochers de la Brie qui ne cesse de se développer.

3 – Schéma directeur Immobilier du Pôle
Le schéma directeur du Pôle a été accepté.par les membres de l’EMP. Les points les plus importants ont davantage été exposés :

  • Presbytère de Brie : le diocèse en est propriétaire depuis le 4 octobre.
  • Presbytère de Savigny le Temple sur Sénart Sud : travaux en lien avec la mairie. Investissement sur 2 ans.
  • Le presbytère de Solers reste une préoccupation majeure car il y a des besoins pastoraux importants sur l’ensemble de l’EAP de Notre Dame de la Brie. Des investissements ont été prévus sur plusieurs années en incluant également le mode et les moyens de financement pour répondre aux besoins.
  • Un oubli : la sono de l’église de Combs-la-Ville qui, étant donné sa vétusté, nécessite un remplacement très urgent.
  • Un tract élaboré par le diocèse avec l’aide de la paroisse de Brie-Comte-Robert pour un appel aux dons a été présenté à l’EMP qui a félicité les concepteurs pour sa qualité. Il faut que tout le Pôle se sente concerné par cette opération.

4 – Horaires des messes de la nuit de Noël
Un point précis a été fait concernant les horaires des messes de la Nuit et du Jour de Noël pour chacune des EAP de notre Pôle. L’EMP a donné un avis favorable pour qu’une messe soit célébrée, dans
la nuit de Noël à minuit précise à Crisenoy où un investissement important (financier et humain), autour de l’église, a été fait par la Mairie et des bénévoles. Nous attendons l’approbation des propositions par les différentes EAP pour éditer le calendrier des messes.

5 – Soirée sur « l’Ecoute » dans le couple
Proposition d’une formation en Pôle, le 23 novembre au relais paroissial de Combs –la- Ville, à 20h45, avec l’association « Vivre et Aimer ». Cette formation s’adresse en priorité : aux équipes CPM,
aux jeunes mariés, aux équipes Notre Dame, à tout couple qui le souhaite.

6 – L’aumônerie de l’Hôpital de Forcilles
- L’EAP des sept clochers de la Brie a découvert, au hasard d’une demande d’autorisation de baptême pour adulte, l’existence d’un prêtre sur l’hôpital de Forcilles venant de la communauté de Bois le
Roi « Marie Reine immaculée ». Ce dernier avait été nommé par l’évêque pour une mission en tant que membre bénévole dans l’équipe de l’hôpital et faisant fonction « d’adjoint du Père Lucien
Adami, « prêtre référent » de cet hôpital. Le Père Emmanuel Launeau sera reçu par le Père José et l’EAP mercredi prochain pour, d’une part, faire connaissance et mieux comprendre, d’autre part, sa mission.
- Se posent aussi des interrogations sur l’ouverture d’une aumônerie sur l’hôpital de Brie. Il faut demander des éclaircissements à Madame Cottini, responsable diocésaine, concernant les démarches à faire.

7 – Divers
- CCFD : Journées de formation à Grisy Suisnes le 21 novembre sur « Migrants et Migration »
- La « revue du Pôle » est en bonne voie.
- Messe de Pôle : les invitations pour la préparation de cette messe ont été envoyées.
- Echo d’une réunion d’information sur la maintenance d’une base de données suite à une demande du Pôle de Mormant, le lundi 12 novembre à 9h30 au presbytère de Combs-la-Ville. Rencontre assurée par Paul Bossard.

Une magnifique initiative à Moissy

Nous étions un peu plus de soixante personnes à nous réunir dans les jardins du presbytère de Moissy-Cramayel, pour la bénédiction de la statue de Notre Dame de France, la Vierge pèlerine, choisie
pour sa dimension missionnaire. Une réplique sera bientôt installée également à Lieusaint.
À cette occasion, don Antoine a redit sa joie d’être accueilli comme pasteur des paroisses de Lieusaint-Moissy-Réau. Il a insisté sur les trois axes de notre année de la foi :
- Intensifier notre vie de prière, en particulier avec le groupe de louange tous les jeudis à l’église de Moissy de 20h à 22h.
- Approfondir notre connaissance de la foi, avec le projet d’une catéchèse pour adultes le mardi tous les 15 jours au presbytère de Lieusaint de 20h45 à 21h45.
- Entreprendre une mission d’évangélisation de proximité par des visites à domicile, projet à mettre en œuvre au cours de l’année.

Le ciel nous a bénis abondamment de notre sœur la pluie, nous offrant tout de même une accalmie pour le temps de la bénédiction de la statue. Un verre de l’amitié a suivi dans la convivialité. Merci
d’ailleurs à tous ceux qui ont apporté d’excellentes victuailles.

Le Pèlerinage à Notre Dame de la Prière à l’Île Bouchard

Dans le cadre de l’Année de la Foi, notre Pôle missionnaire s’est mis en route, le dimanche 21 octobre, pour le sanctuaire de l’Île Bouchard où la Vierge est apparue à quatre fillettes le 8 décembre 1947… Malgré un départ fixé à 5h15 du matin, les six cars de 55 places sont partis à l’heure prévue, avec tous les pèlerins à leur bord, heureux à l’idée de vivre cette magnifique journée qui s’annonçait sous les
meilleurs auspices…Après la lecture du livret du pèlerin, les chants et les prières qui ont accompagné tout le voyage, la « caravane roulante » est arrivée, comme indiqué dans le programme, à 9h30 sur les lieux.
Après un petit temps de pause, Don Antoine, prêtre référent de Lieusaint, Moissy et Réau, a animé la procession qui devait conduire les 350 pèlerins vers l’église pour participer à la très belle eucharistie,
animée par la Communauté de l’Emmanuel et présidée par le Père Xavier, Curé de l’Île Bouchard.
Le déjeuner fut également un grand moment de joie et d’amitié où chacun a pris le temps de la rencontre et du partage, aussi bien au sens figuré qu’au sens propre du terme. Notons que sur le plan culinaire, nos amis portugais ont gagné, haut la main, la palme d’or. C’était un véritable festin de noce !
A 14h15, nous étions dans la grande salle de conférence où un film, d’une durée d’une heure, retraçant les évènements de 1947, a été projeté sur grand écran. Il avait été précédé d’une présentation
du Père Xavier qui nous a permis de mieux comprendre le contexte historique de la France de l’époque, éclairant et donnant sens aux évènements. L’intervention du Père a également permis de mieux saisir l’actualité du message de la Vierge pour le monde d’aujourd’hui.
A 16 h, juste après la projection, nous avons eu l’immense joie d’accueillir Jacqueline, l’une des « voyantes ». Sans prononcer la moindre parole, elle nous a simplement montré, avec une simplicité
déconcertante, le signe de Croix que la « belle Dame qui était accompagnée de l’ange Gabriel », leur avait enseigné. Elle nous a ensuite invités à le refaire avec elle. Ce fut un des plus grands moments de la journée ; un moment court qui se déroula dans un silence « assourdissant », mais d’une intensité incroyable. Il faut l’avoir vécu pour comprendre, intérieurement, ce qu’ont ressenti, à ce moment là, les pèlerins. La grande leçon que l’on retient en voyant la qualité et la majesté de ce signe de croix, c’est que la véritable prière ne peut se faire que dans le calme et en prenant son temps. Merci, Jacqueline, de nous avoir fait partager l’intimité et l’intensité de votre prière. Merci de nous « réapprendre » à prier dans un monde où la vitesse, le zapping sont tellement de mode. Vous nous avez simplement rappelé qu’il faut toujours savoir prendre du temps sur le temps et vivre, intensément, nos moments de prière personnels
avec Dieu. Sortir des choses toutes faites pour un véritable cœur à cœur…
A 16 h 30, ceux qui souhaitaient participer aux vêpres suivies du Salut du Saint Sacrement et de la possibilité de vivre le Sacrement de la Réconciliation, pouvaient rejoindre l’église. Les autres pouvaient,
soit faire des achats au magasin, soit faire un petit tour dans ce beau village rempli d’histoire, ou, comme les enfants, participer à un jeu.
Le pèlerinage pour les enfants s’est terminé par un moment de silence au pied de Marie et de l’ange. Certains ont déposé une prière personnelle, puis, ensemble, après avoir reçu une petite carte de l’Ile Bouchard, ils ont lu la prière demandée par Marie aux enfants. Ils ont prié pour les familles, les nôtres particulièrement, notre pays, les pécheurs que nous sommes, puis ils ont terminé par un beau « Je vous salue Marie » récité lentement, pas aussi lentement que le signe de croix de Jacqueline, mais très intériorisé ; enfin, ils ont prié auprès de la statue de Notre Dame de la Prière.
A 18 h 30, l’heure du retour sonnait. Au moment de quitter les parkings, une magnifique surprise nous attendait : Jacqueline était là, venue discrètement saluer les pèlerins d’une main discrète et frêle.
Nous reprenions la route pour retrouver nos paroisses respectives, certes un peu fatigués par cette magnifique journée, mais le cœur rempli de joie, de lumière, de paix et de reconnaissance. Une chose est sûre, ce pèlerinage restera longtemps gravé dans le cœur de tous. L’année prochaine, avec la grâce de Dieu, nous espérons nous rendre à Paray le Monial.

Lancement d’une aumônerie pour les étudiants sur notre pôle

Nos post-bacs et nos jeunes professionnels étaient invités à une première rencontre samedi dernier, à 17 h, au relais paroissial de Combs-la-Ville. Accueillis par Don Antoine Drouineau et Jorge Touzet
qui vont animer cette aumônerie étudiante, plus d’une quinzaine ont répondu à cette première invitation.
Il est heureux que nos grands jeunes qui ont eu un magnifique parcours au sein de nos paroisses et qui souhaitent garder un lien avec leur communauté paroissiale respective aient répondu à cette première invitation. Nous sommes convaincus que d’autres vont rejoindre ce groupe pour vivre, à partir de leur réalité d’étudiants ou de jeunes au travail, une belle aventure.
Si vous souhaitez de plus amples informations sur cette heureuse initiative prière de prendre contact avec le secrétariat du Pôle : 01 60 60 70 04. Pour l’heure nous confions nos « ainés » à votre prière, afin
que le Seigneur les accompagne dans leur croissance spirituelle et qu’Il les aide à rester fidèles à la foi de leur baptême.
La prochaine rencontre aura lieu le 18 novembre, à 17 heures, au presbytère de Lieusaint – 52, rue de Paris.

Rencontre avec le directeur de l’ICAM et le Père Olivier Barreau

Lundi dernier, le Père José et Don Drouineau ont rencontré les responsables de l’ICAM, Monsieur Pauwels, directeur de l’établissement et le Père Olivier Barreau, Jésuite, directeur des études.
Mais au fait qu’est-ce que l’Icam  ? Depuis plus de 110 ans, l’Icam (Institut Catholique d’Arts et Métiers) forme des ingénieurs généralistes, partageant le goût de l’action, du terrain et de la place
de l’homme dans l’entreprise. Avec près de 600 diplômés par an, dont la moitié par l’apprentissage, l’Icam occupe une place de premier plan dans le paysage des écoles d’ingénieurs. Initié par deux entrepreneurs du Nord de la France, Camille Féron-Vrau et Philibert Vrau, et développé par les Jésuites, l’Icam porte cette ambition d’une pédagogie innovante, favorisant l’épanouissement des élèves tout en
répondant aux besoins de compétences des entreprises.
L’Icam a donc choisi Sénart pour sa nouvelle école d’ingénieurs. En effet, le 29 septembre 2011, le conseil d’administration du groupe Icam a annoncé qu’il choisissait cette ville nouvelle de Seine et Marne, sise à 35 kilomètres au sud-est de Paris, pour y implanter sa nouvelle école d’ingénieurs.
Quinze sites potentiels avaient été identifiés par l’école, déjà présente sur cinq sites en France et trois à l’étranger. Après avoir approfondi les dossiers de quatre d’entre eux, l’Institut Catholique d’Arts et Métiers a finalement choisi Sénart pour trois raisons principales : la qualité de l’accueil des collectivités locales, la présence de l’université Paris Est Créteil et le bon réseau de transports locaux, régionaux et nationaux, avec la gare RER, le Tramway Zen et bientôt une nouvelle gare TGV. A terme, l’université Paris Est Créteil et l’ICAM souhaitent développer ensemble un pôle des sciences de l’ingénieur, dans les domaines de l’aéronautique, de la logistique, de la santé et de l’écologie industrielle. Les étudiants sénartais de l’Icam ont donc fait leur rentrée en septembre 2012 dans des locaux provisoires, sur le campus universitaire de Sénart. Une classe de 27 étudiants a été ouverte. Ils seront plus du double l’année prochaine et dans 10 ans, l’école devrait s’étendre sur 20 000 m2 et accueillir 1300 étudiants, dont 300 en apprentissage.
Sur le plan de l’aumônerie, l’Ecole propose à ses étudiants un cursus interne, mais les responsables sont demandeurs d’une ouverture vers l’extérieur, notamment avec le Pôle. Des échanges auront donc lieu avec les étudiants de l’Icam et l’aumônerie étudiante du Pôle missionnaire animée par Don Antoine et Jorge Touzet. Les adresses et coordonnées ont été échangées pour qu’un travail en commun dans le respect des missions de chacun se fasse dans les meilleures conditions. Nous confions ce nouveau projet
d’évangélisation à votre prière.


Dans la même rubrique

0 | 5

Vie du Pôle n°172
le 15 mars 2013
par combs
Vie du Pôle n°167
le 17 février 2013
par combs
Vie du Pôle n°166
le 10 février 2013
par combs
Vie du Pôle n°163
le 19 janvier 2013
par combs
Vie du Pôle n°161
le 4 janvier 2013
par combs

Évènements à venir

0 | 5

0 | 5



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2020 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL-V3
Version : 4.0.99